Lignes directrices de gestion de levés hydrographiques

8 Finalisation et dépôt des données

Une fois que les levés ont été effectués et que l’équipe de levés est de retour au bureau, les étapes et les méthodes décrites dans les procédures régionales SGQ pour les levés hydrographiques doivent être suivies afin de pouvoir achever le projet. Cela pourrait inclure les actions suivantes :

  • Obtenir les numéros de fichiers auprès du Centre de données hydrographiques (CDH) / Gestion de données, afin de pouvoir identifier et entreposer adéquatement les diverses informations acquises et produites sur le terrain (fichiers numériques, notes d’observations, notes de calculs, descriptions, minutes hydrographiques, etc.),
  • toutes les données-sources, comme les observations, les calculs, les formulaires, etc., devraient être colligées, groupées, étiquetées et soumises au CDH. Assurez-vous que tout soit vérifié et approuvé,
  • les rapports des levés de révision et d’Instructions nautiques devraient être complétés et devrait inclure une liste des informations devant être remplacées,
  • toutes les notes sur les sondages devraient être colligées, triées et clairement identifiées en incluant la date, le nom de l’embarcation ou de la vedette, l’équipe de levés, etc.,
  • tous les documents empruntés au CDH doivent être retournés,
  • les informations sur les niveaux d’eau, les enregistrements de niveaux d’eau (numériques ou analogiques), les notes sur les nivellements, les descriptions de repères, les photographies, les formulaires de comparaisons, la détermination des références verticales, l’emplacement des échelles et des enregistreurs de niveaux d’eau, etc.), doivent être colligés et étiquetés adéquatement.

Les divers produits et autres informations acquises, doivent être transmis aux unités, groupes ou autorités compétentes, afin que les différentes bases de données, fichiers, produits, etc. soient mis à jours. Plus particulièrement :

  • tous les produits demandés par des clients externes devraient être complétés et expédiés le plus rapidement possible – une copie devrait être conservée dans la base de données du CDH régional,
  • une fois vérifiées, les données devraient être transmises au gestionnaire régional des données,
  • les données provenant d’ensembles de données utilisées pour créer des minutes hydrographiques, devraient, s’il y a lieu, être codées en respectant les SPCG,
  • toutes les données brutes devraient être adéquatement étiquetées et archivées,
  • les rapports de levé de révision, incluant la liste des actions cartographiques, devraient être transférés au gestionnaire régional de données,
  • le rapport de révision des Instructions nautiques et les informations sur les ports de plaisance devraient être transmis au gestionnaire régional de données,
  • les données sur les points de contrôles horizontaux (descriptions et calculs) devraient être soumises aux autorités compétentes fédérales, provinciales ou locales responsables de mettre à jour les bases de données sur les points de contrôle horizontales. Des copies doivent être remises au gestionnaire régional des données,
  • les formulaires descriptifs sur les aides fixes (FAT), mentionnant la position observée, doivent être transmises au bureau pertinent de garde côtière afin que la base de données sur les aides soit mise à jour. Il faut transmettre des copies de ces formulaires au gestionnaire régional des données,
  • toutes les notes de terrain associées à l’établissement de repères altimétriques et des enregistreurs de niveaux d’eau doivent être déposées à l’unité régionale des courants et niveaux de l’eau,
  • tous les rouleaux de sondages et autres enregistrements bathymétriques doivent être remis au CDH et entreposés en lieu sûr.
Date de modification :