Normes pour les levés hydrographiques

Introduction

L'hydrographie connaît des changements fondamentaux dans le domaine de la technologie des mesurages. L’introduction de systèmes satellitaires de positionnement, de systèmes acoustiques multifaisceaux et multitransducteurs ainsi que de logiciels de traitement de données sophistiqués ont drastiquement changé la façon d’effectuer des levés hydrographiques. Ces avancées technologiques permettent maintenant au Service hydrographique du Canada et aux différents organismes d’acquérir des données de plus haute précision et de plus grande qualité. Il est donc nécessaire d’établir de nouvelles normes en fonction de ces avancements technologiques.

Les précisions de positionnement requises dans les éditions précédentes des Normes du SHC reposaient, dans une grande mesure, sur les limitations pratiques du dessin à une échelle donnée. La gestion automatisée des données permet de représenter ces dernières à toutes les échelles. Par conséquent, les prescriptions relatives à la précision doivent donc être fonction des erreurs apportées par les systèmes de positionnement et de sondage, mais sont principalement basées sur l'utilisation probable des données.

Ces nouvelles normes sont basées sur celles de l’OHI. Le SHC a adopté les conclusions du groupe de travail S44 de cet organisme sur l’évaluation de la technologie des équipements de mesurage à l’effet qu’il est vraisemblable que des levés hydrographiques continueront à être exécutés à l'aide d'échosondeurs simple faisceau ne produisant que des profils discrets du fond de la mer, tandis que les techniques permettant une investigation du fond à 100% sont et seront employées dans des zones critiques et/ou dans des zones pour lesquelles une couverture totale est requise. Cette constatation a amené le SHC à retenir le concept d'espacement des profils bien que celui-ci ne soit plus directement lié à l'échelle du levé.

En égard à la spécification des précisions relatives à la profondeur, cette norme diffère des versions précédentes et établit des prescriptions relatives à la précision en fonction de l’importance de la sécurité à la navigation. Les prescriptions les plus rigoureuses comportent des précisions plus élevées qu'auparavant. Par contre, en ce qui concerne les zones moins critiques pour la navigation, les prescriptions ont été assouplies. En outre, cette version des normes formule une nouvelle prescription, à savoir que les chargés de projet doivent s'efforcer d'attribuer à toute nouvelle donnée une estimation de son erreur probable.

L'équipement et les procédures utilisés pour respecter les normes établies dans le présent document sont expliqués en détail dans le guide de gestion des levés et les procédures du système qualité.

Date de modification :