Semaine 1

14 août 2015

Observation sur le niveau d’eau

La cueillette de données et une visite à la clinique de santé

Le Gannet et le Kinglett ont tous les deux été mis à l'eau avant 8 h 30 et ont collecté des données du plancher océanique au sud de l'île Victoria dans la baie de la Reine-Maud tout au long de la journée, tandis que les membres d'équipage de la GCC ont continué à entretenir les aides à la navigation.

Mis à l’eau d’une navette à levé

L'hydrographe Christine Delbridge du SHC contrôle les données du fond océanique du Gannet

À bord du Kinglett, le capitaine Spencer Weisgerber a navigué les lignes de levée, alors que Christine Delbridge, hydrographe du SHC, assurait le suivi du sonar multifaisceaux et employait une unité de profilage célérimétrique du son pour collecter des données sur la salinité, la turbidité, la conductivité et la profondeur de l'eau, lesquelles ont chacune une incidence sur la vitesse du son dans la colonne d'eau. Les renseignements seront analysés par les hydrographes à bord du NGCC Laurier au moyen de logiciels hautement spécialisés qui enregistrent les données sonar sous forme de points de données en 3D très précis, géoréférencés et portant un code temporel, permettant d'assurer que le fond marin du couloir de navigation a été examiné à 100 % et que tous les dangers potentiels à la navigation ont été cernés. Les données peuvent être affichées sous forme d'images en couleur.

Le capitaine Spencer Weisgerber navigue les lignes de levée.

Hydrographe du SHC, Christine Delbridge, utilise une unité de profilage célémétrique

Parallèlement, deux autres hydrographes se sont rendus à terre à la baie Cambridge afin d'effectuer un nivellement différentiel entre les points de référence verticaux et ont fait des observations sur le niveau d'eau en fonction de ceux-ci . Sans lien aux systèmes de référence verticale et horizontale, que l'on appelle l'élément de référence, l'utilité de toute donnée collectée en 3D serait limitée.

La proximité de la baie Cambridge a également permis à l'équipage de se rendre à terre en début d'après-midi. Katharine Murphy, l'officier hygiéniste du navire, a rencontré le personnel de la clinique de santé et a visité les installations. En cas d'urgence, il est toujours utile de savoir ce que les cliniques peuvent offrir comme soins, et vice-versa!

Baie Cambridge

Katharine Murphy, officier hygiéniste

En soirée, nous avons quitté la région et avons commencé notre trajet de nuit vers le détroit de Simpson.

Date de modification :