Semaine 1

16-19 août 2015

Les défis du ravitaillement en carburant en mer

Les opérations normales continuent dans le détroit de Simpson pour plusieurs jours. Chaque matin, les bateaux du SHC sont mis à l'eau afin de collecter des données essentielles dans une zone caractérisée par un couloir marin étroit et difficile, parsemé de plusieurs îles. La glace peut rendre encore plus difficile la navigation lorsque les bateaux doivent s'écarter de la voie de navigation centrale (sécuritaire).

Détroit de Simpson

Le dernier ravitaillement en carburant s'étant fait à Victoria, nous sommes retournés à la baie Cambridge le 18 août pour faire rendez-vous avec le Island Tugger . Nous avons jeté l'ancre au large des côtes et la barge de carburant du Tugger s'est placée le long du NGCC Laurier pour commencer le transfert. Faire le plein de carburant en mer est toute une opération. Cinq heures plus tard, nous étions ravitaillés et prêts à poursuivre nos activités.

Island Tugger

Transfer de carburant

Entre temps, les équipes du Gannet et du Kinglett ont profité du temps pour collecter de nouvelles données de levées pour élargir une voie de navigation sécuritaire jusqu'à la baie Cambridge, tandis que les hydrographes Arthur Wickens et Mike Black sont retournés à terre pour collecter d'autres observations du niveau d’eau pour étoffer les données sur les marées.

Arthur Wickens, Hydrographe, SHC

Lors du trajet de retour vers Gjoa Haven le 19 août, les levés du SHC ont continué à élargir le couloir de navigation de l'île Jenny Lind vers l'est jusqu'au chenal Requisite. Le NGCC Laurier a déployé son sonar multifaisceaux sur perche pour la première fois cette saison et plusieurs heures de données ont été collectées en parallèle aux renseignements collectés par les navires de levé.

sonar multifaisceaux sur perches à bord NGCC Sir Wilfrid Laurier

sonar multifaisceaux sur perches à bord NGCC Sir Wilfrid Laurier

En plus d'effectuer de l'entretien, la Garde côtière canadienne maintien plusieurs dépôts de carburant et d'équipement d'urgence pour les hélicoptères dans l'Ouest de l'Arctique qui peuvent servir à appuyer les opérations de recherche et sauvetage et autres opérations. Chaque dépôt est contrôlé régulièrement, et le carburant est remplacé tous les trois ans pour en assurer la qualité. Un de ces dépôts se trouve au sud de l'île Jenny Lind, et une équipe en hélicoptère a été déployée pour en effectuer l'inspection. Le capitaine en second James Garrett a employé l'élingue de l'hélicoptère pour remplacer un des barils de carburant, et a ramené l'ancien au navire.

Élingue de l’hélicoptère utilisé pour remplacer des barils de carburant

Élingue de l’hélicoptère utilisé pour remplacer des barils de carburant

Hélicoptère de la GCC qui ramène un ancien baril de carburant au navire

Après le souper, nous avons amorcé le trajet de nuit, effectuant des levés en cours de route. Notre arrivée à Gjoa Haven le lendemain matin devait coïncider exactement avec l'heure du thé matinal des aînés du hameau pour que nous puissions nous joindre à eux.

Date de modification :