Semaine 3

31 août 2015

Jusqu'à maintenant, des levés ont été effectués sur 2 800 km du fond marin

Deuxième lieutenant, Scott McColl, évalue l'information quotidienne de glace et l'imagerie numérique à partir de la passerelle du NGCC Sir Wilfrid Laurier

Après avoir esquivé de fortes concentrations de glace sur le côté nord des îles de la Royal Geographical Society, nous avons atteint notre site de mouillage dans le détroit de Victoria à l'heure du déjeuner. Le ciel était nuageux, le vent atteignait à peine 10 nœuds et la mer était parsemée de petits morceaux de glace transportés par les forts courants du secteur. 

Tous les actifs seront utilisés aujourd'hui. Notre hélicoptère et l'équipage de la GCC ont été dépêchés ce matin près d'une île sans nom située à proximité pour effectuer l'entretien de la tour de la balise radar. Sur le pont, notre maître d'équipage a coordonné les déploiements successifs rapides de l'Investigator, du Gannet et du Kinglett. Par la suite, nous avons abaissé le système de sonar multifaisceaux du Laurier et jeté l'ancre du navire pour commencer nos propres lignes de levé. 

VHC Gannet déployé à partir du pont du NGCC Sir Wilfrid Laurier

Peter Lange, treuilliste, contrôle le mât de charge de 21 tonnes sur le pont du  NGCC Sir Wilfrid Laurier

Après le dîner, l'hélicoptère a transporté le personnel du SHC vers une île sans nom pour y installer une station GPS terrestre et relever des observations du nivellement et du niveau de l'eau. Ces renseignements seront utilisés pour mettre en corrélation entre les données recueillies à partir des limnimètres déployés et les données bathymétriques recueillies par les navires de recherche. Dorénavant, les équipes devront travailler jusqu'à tard le soir.  Les périodes de travaux dans l'Arctique sont courtes, les équipes doivent donc profiter au maximum de chaque occasion d'effectuer des relevés bathymétriques dans le secteur.

Le Laurier a jeté l'ancre vers 20 h (heure locale), à environ 15 milles marins à l'ouest de la baie Erebus, peu après le retour des derniers bateaux après une longue journée de travail. À la fin de la journée, le nombre de levés multifaisceaux réalisés par le personnel à bord et les bateaux que nous transportons s'élève à : NGCC Laurier : 761,4 km; VHC Kinglett : 978,3 km; le VHC Gannet : 816,6 km; navire de recherche Investigator : 241,4 km. Le NCSM Moncton, un navire de défense côtière (NDC) de la Marine royale du Canada, est également en train de réaliser des levés hydrographiques et nous attendons avec impatience notre rendez-vous prévu plus tard cette semaine.

Date de modification :