Semaine 4

3 septembre 2015

Les travaux se poursuivent par temps calme

Ce matin, les températures avoisinaient les 2 °C, le ciel était dégagé, les vagues étaient calmes et la température à la surface de la mer était de 3 °C. Conformément à l'horaire, la vedette de Parcs Canada a été déployée en premier par l'équipage de pont, suivie de près par le Gannet et le Kinglett. L'hydrographe responsable Tim Janzen a été affecté à l'hélicoptère en premier pour se rendre à l'île Racon avec une petite équipe afin de vérifier et de télécharger les données de la station GPS qui y avait été installée trois jours plus tôt. Une fois de retour, l'hélicoptère a été affecté au transport des archéologues jusqu'à la baie Erebus pour qu'ils y effectuent d'autres relevés au sol. Une fois de retour, l'hélicoptère a dû repartir pour transporter les archéologues dans la baie Erebus afin d'y effectuer d'autres levés au sol. Parmi les centaines d'objets découverts par l'équipe du Nunavut sur ce site, se trouvent des clous en fer et en cuivre, des boutons faits d'os, des fragments de cuir et de textile, y compris un morceau de tissu qui pourrait bien faire partie de l'uniforme d'un officier, et également un bouton doré superbement conservé, provenant de l'uniforme d'un officer et qui porte l'étampe de la couronne et de l'ancre munie de sa gumène.  

L'hydrographe en charge Tim Janzen et Arthur Wickens, hydrographe du SHC,  calibrent une station GPS

Le bouton doré de l'officier avec la couronne et l'ancre munie de sa gumène. NgLj-8, baie Erebus. île King William. (Photo: Douglas Stenton, gouvernement du Nunavut)

Les deux navires hydrographiques du SHC sont revenus vers 18 h 30, et l'Investigator a continué ses lignes de levé jusqu'à 20 h 30.  Le Laurier a poursuivi ses levés sans interruption tout au long de la nuit.

Date de modification :