Semaine 4

9 septembre 2015

Les mécaniciens préparent des cadeaux de départ pour l'équipage de pont

David Horbas de la #GCC fabrique des joints à bord du NGCC Sir Wilfrid Laurier

Ce matin, les vents étaient légers et les eaux étaient plus calmes à notre zone de relevé, mais les prévisions météorologiques d'Environnement Canada indiquaient clairement que l'été tirait à sa fin. Au cours des prochains jours, nous pouvions nous attendre à des vents violents et à de fortes vagues, avec de possibles précipitations de neige fondante. Le mécanicien en chef a immédiatement commencé à faire des plans pour préparer le navire en vue du changement, et les membres de l'équipage de pont ont préparé le pont du coffre pour des conditions de grosse mer.

Des membres d'équipage de la GCC vérifient les berceaux pour les bateaux

James Houlihan de la GCC dans l'atelier d'usinage du NGCC Sir Wilfrid Laurier

Après le déjeuner, l'Investigator, le Gannet et le Kinglett ont été consécutivement portés à la rampe et mis à l'eau pour poursuivre leurs levés. Le nombre total de kilomètres de levés multifaisceaux effectué cette saison à l'appui de la mission dépasse maintenant le total des années précédentes.  Cela est attribuable à l'utilisation efficace de tous les actifs disponibles – le Laurier, l'Investigator, le Gannet, le Kinglett et le Moncton – et, bien sûr, aux conditions météorologiques idéales observées presque tout au long de la mission.

Dans l'atelier d'usinage dans la coque du navire, les mécaniciens ont fabriqué des outils utiles. Très novateurs, les mécaniciens ont fabriqué de nouveaux épissoirs – un outil pratique utilisé régulièrement à bord des navires – à partir d'anciennes pièces de notre navire. L'un de ces épissoirs a été fabriqué à partir d'une bielle du moteur principal de tribord Alco, retirée après 10 516 heures de fonctionnement et plus de 567 millions de tours du moteur. Le mécanicien en chef a présenté chaque pic fabriqué à la main, de même que l'histoire de l'outil, à tous les marins de l'équipage de pont pour témoigner de la sincère reconnaissance du service d'ingénierie.  

Pendant que les vedettes étaient parties, le service d'ingénierie en a profité pour souder et fabriquer une pièce de remplacement pour une section endommagée du rail du gaillard à l'avant du navire. La diversité des compétences et des talents de chacun à bord du navire est impressionnante, et vous ne savez jamais de quoi vous aurez besoin.

Le Gannet et le Kinglett sont revenus peu après le souper, tandis que l'Investigator est rentré quelques heures plus tard. Le Laurier a poursuivi ses levés sans interruption tout au long de la nuit.

Date de modification :