Biographie de Stuart Aldridge

Le capitaine Stuart Aldridge, du NGCC Sir Wilfrid Laurier est natif de Coquitlam, en Colombie-Britannique. Diplômé du Collège de la Garde côtière canadienne à Sydney, en Nouvelle-Écosse, le capitaine Aldridge est revenu sur la côte Ouest où il a travaillé sur toutes les catégories de navires de la Garde côtière qui ont sillonné les eaux de la Colombie-Britannique, de l’Arctique canadien, de l’État de Washington et de l’Alaska afin de soutenir tous les programmes de la Garde côtière canadienne, notamment le déglaçage, le service des aides à la navigation, la recherche et le sauvetage, la recherche sur les pêches, les sciences, l’hydrographie et l’intervention environnementale.

En 1985, le capitaine Aldridge entreprend son premier voyage dans l’Arctique canadien à bord du NSC Baffin, un navire hydrographique, pour effectuer des relevés hydrographiques des eaux de l’île de Baffin et des autres secteurs de l’Extrême-Arctique canadien.

Il a vogué à plusieurs reprises dans l’Arctique canadien depuis la côte Ouest et la rivière Mackenzie avant d’être nommé commandant du NGCC Sir Wilfrid Laurier en 2011. Pour une troisième saison estivale, il apportera son soutien au Service hydrographique du Canada du ministère des Pêches et des Océans (MPO), à Parcs Canada et au gouvernement du Nunavut dans la recherche des navires perdus de Sir John Franklin. Le capitaine Aldridge réside sur l’île Hornby, en Colombie-Britannique.

Chaque année en juillet, le NGCC Sir Wilfrid Laurier quitte Victoria, en Colombie-Britannique, pour effectuer un voyage de 6 semaines et de 22 530 km en vue de soutenir les programmes d’océanographie, d’hydrographie, d’archéologie ainsi que les autres programmes scientifiques du MPO et des autres organisations scientifiques canadiennes et internationales en plus des programmes réguliers de la Garde côtière canadienne, à savoir le déglaçage, la recherche et le sauvetage, l’intervention environnementale et le service des aides à la navigation.

Date de modification :